Boulevard de Rochechouart, Paris 9ème

Image

Maîtrises d’ouvrage : Privées

Programme : deux appartements mitoyens (F2 sur rue et F3 sur cour)

Surfaces : 30 et 60 m2

Mission : Conception et maîtrise d’oeuvre.

Ces deux appartements du sud de Montmartre, bien que mitoyens et issus d’un même grand appartement, offrent des problématiques architecturales très différentes. Du fait des existants d’une part, la division de l’ancienne topologie traversante à R+2 ayant donné naissance à deux appartements donnant chacun sur leur univers particuliers et éclairés chacun à leur manière propre. Du fait de la clientèle d’autre part, l’appartement sur rue se voulant au service d’un homme moderne et raffiné, avec une certaine idée de l’apparat, celui sur cour au service d’une famille de trois personnes, pour lequel la fonctionnalité était le maître mot.

Sur rue, donc, l’intervention à consisté en une ouverture de l’espace entre la cuisine et le salon, avec une conservation figurée par les revêtements de sol de l’ancienne implantation. Cette nouvelle disposition à permis l’implantation, dans un espace somme toute réduit, d’une cuisine généreuse avec îlot central.

Image

Le Salon est organisé face à un grand meuble-paroi active sur mesure, en panneaux de MDF avec placage bois et laqués blanc pour les portes, intégrant l’écran et le système de son, ainsi que de nombreux rangements. La cuisine, organisée en L  offre avec élégance toutes les commodités et rangements nécessaires autour de l’îlot central intégrant la cuisson (avec hotte) et une tablette modulable pour le repas à deux ou trois personnes.

Image

Les faux plafonds intègrent un éclairage variable sur spots et des rampes lumineuses LED dans un décaissé mettant en valeur les modénatures des plafonds existants.

Une des problématiques de cette opération à été de trouver l’isolation phonique optimale pour contenir le bruit perpétuel du boulevard, un des plus agités de la capitale. Nous avons su y répondre avec le remplacement des fenêtres à l’identique par des neuves, triple vitrage argon.

Beaucoup plus calme, l’appartement sur cour a néanmoins été l’objet d’un remplacement du grand mur rideau donnant sur le jardin, dans un souci d’harmonisation des façades avec les voisins. Cette vitrine, née pour transformer l’ancien balcon en coursive intérieure avait été initialement réalisée en PVC, avec des montants épais et très peu d’ouvrants, mal isolée, et jaunissante. Nous lui avons redonné ses lettres de noblesse en double vitrage sur cadres acier Fineline T d’épaisseur 40 mm, sur un calepinage travaillé en partenariat avec l’ensemble de la copropriété.

Image

Image

Le mur rideau existant (au 2ème PVC) :

Image

Après remplacement :

Image

Photos de chantier :

Image

Image

Publicités