Surélévation d’une meulière, Ermont

integration 5 copie

Maitrise d’ouvrage : Privée

Programme : Surélévation d’une maison de type pavillonnaire vers R + 1 + combles

surface : 207 m²

Mission : Permis de construire (Obtenu). Travaux réalisés par les clients.

En partenariat avec l’agence AAAC (Paris), ce projet de surélévation et d’extension va donner une nouvelle ampleur à ce pavillon typique du Val d’Oise. Actuellement constituée d’un simple rez de chaussée assis sur une cave d’1,90m et surmontée d’un grenier non aménageable, la maison ne permet pas d’héberger une famille avec enfants. L’opération prévoit donc de créer, dans le prolongement de l’emprise existante, un niveau supplémentaire à R+1 et des combles aménagés. Est également prévue, côté jardin, la création d’une véranda, agrandissement du séjour, afin de profiter depuis l’intérieur, du grand jardin exposé sud-ouest

coupes trans copie

D’un volume simple, la maison exposera désormais son pignon sur la rue. Dans un esprit d’affiliation aux codes du patrimoine architectural traditionnel des pavillons du bassin Parisien, nous avons porté notre attention sur les détails de modénatures et de façades propres aux maisons meulières et avons respecté autant que faire se peut le langage de la maison existante. Ainsi, les quatre murs du rez de chaussée restent en l’état (meulière en opus incertum avec joints réhaussés), les linteaux, appuis de fenêtres et encadrements en briques ont été reproduits à l’identique, les gardes corps et les marquises ont été conservés, le toit sera refait avec les pannes sculptées récupérées et les tuiles existantes, et comme dans beaucoup de maisons historiques de la vallée de Montmorency, des médaillons en céramique viennent apporter une touche de couleur vive sur ce pignon.

PCMI export-13

PCMI export-14

Pour les étages supérieurs, il a été fait le choix de ne pas reconduire le parement en pierre meulière, aussi bien dans une optique d’animation des façades que dans un souci écologique et environnemental : En effet, ce pilier incontournable et surexploité de la construction francilienne d’antan est aujourd’hui pratiquement épuisé. Nous lui avons préféré des produits actuels stables et d’une plus grand performance énergétique (béton cellulaire), avec un enduit lissé d’une couleur gris clair tirant légèrement sur le rose, afin de créer l’harmonie entre le soubassement, les briques et le toit.

A l’intérieur, la maison qui ne comptait qu’un séjour et 2 chambres accueillera désormais 4 chambres dont une suite parentale, un grand séjour salon salle-à manger avec véranda, un fitness, un bureau, un atelier de créations manuelles, et une petite salle de cinéma.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s